Chine. Expats à Shanghai, tous alcooliques ?

Rencontre expat shanghai

site de rencontres personnes mariees

Il y a bien une jovialité, mais elle est forcée : la crispation de leur mâchoire et leurs traits tirés trahissent des nuits blanches agitées, des dégustations de vin à répétition et des soirées dans les villas cossues [des quartiers] de Jinqiao et de Hongqiao.

Dans les magazines de loisirs destinés aux expats, par exemple, les rares articles vaguement informatifs sur la culture chinoise sont noyés depuis belle lurette par des articles à rallonge sur les nouveaux bars et des publicités pour des boîtes de nuit. Et ce rencontre expat shanghai sont plus seulement les célibataires mâles qui sortent en ville.

site rencontres serieux

En famille ou en solo, toujours le même cafard Malgré ses infrastructures dernier cri, Shanghai manque toujours de lieux autres que les débits de boisson pour les étrangers. Miné par le mal du pays, se languissant de sa femme et de ses enfants, il passait tout son temps en dehors du bureau à écluser de la bière et du whisky.

Vivre à Shanghai

Les gens qui prennent des drogues récréatives à Shanghai, par exemple, sont les mêmes que ceux qui consomment des drogues à Madrid, Boston ou Leeds. Il suffit de se promener sur Yongkang Road ou de passer devant les bouis-bouis qui jalonnent Hengshan Road pour voir des trafics de tous types de substances au grand jour, généralement vendues par des Shanghaïens à des hipsters reconnaissables à leur col relevé et à leur fedora.

Un phénomène absurde dans une ville qui a tant à offrir. Au lieu de végéter dans leur villa toute la journée, les expatriés de Shanghai devraient peut-être essayer autre chose, par exemple sortir et partir à la découverte de cette culture passionnante.

numero rencontre par telephone gratuit

Il suffit pour cela de grimper dans un bus et de descendre à un arrêt au hasard. Il y a des rencontre expat shanghai de quartiers, comme Songjiang, Yangpu ou Baoshan, dans lesquels les étrangers ne mettent pour ainsi dire jamais les pieds.

Cet article est issu du magazine Management Plein air La vieille ville chinoise est un incontournable. Autour, c'est un peu Disneyland. J'aime me balader tout près, dans les quartiers sud-est de la Vieille Ville, dans des ruelles un peu crasseuses et trop petites pour les voitures, où l'on voit des grand-pères en pyjama de jour. Il faut se dépêcher, car on détruit beaucoup et très vite.